VTT Magazine n°261

vtt magazine 261

vtt magazine 261Dans VTT Mag n°261, vous retrouvez des essais exclusifs de trois nouveautés sur le marché : Look 920 Carbon, Cannondale Jekyll Carbon 2 et le Skyde Simplo Tomillo. Parmi les nouveautés 2013, on vous propose le Sram XX1 11 vitesses. On fait le point aussi sur l’équipe de France olympique, on suit la virée de Richie Schley au Ventoux et la fabuleuse traversée des Alpes-Provence.

Au sommaire de VTT Mag n°261 (juillet 2012)

A la Une : Essais Exclusifs
> Skyde Simplo Tomillo
> Cannondale Jekyll Carbon 2
> Look 620 Carbon

J.O. Londres 2012
> Le point sur l’équipe de France olympique
Nouveautés 2013 : Rocky Mountain, Yeti, DT Swiss, Schwalbe
> Sram XX1 11 vitesses
Test : Groupe Shimano Saint 2013
Flash : Bike Park de Longchaumois, Pull-In-Kenny, Xtrem sur Loue
Découverte : La Grande traversée des Alpes-Provence
A la Une : Richie Schley au Ventoux
Essais Matos : Freins Magura MT4, Roues New Ultimate, Transmission Acros, Compex Wireless
Match XC Polyvalent : Trance X0, Slide 140.2, Foxy R, Occam H30 X
Santé : Dernières heures avant une compétition
Evènements : Trophée des Crapauds, Tribe Meet, Folies Malviennes, Oxygène Challenge

Lapierre XR Team 29 : pur-sang !

Le nouveau Lapierre XR 29 n’est pas passé inaperçu lors de son lancement à la presse internationale au dernier Roc d’Azur. Le fabricant français n’a pas manqué cette occasion pour faire le buzz de son dernier-né en matière VTT XC compétition. Nous avons pu essayer une version un peu particulière avant le lancement définitif de la série, celle de Nicolas Vouilloz. Verdict…
Texte : Sam Péridy – Photos : Sam Péridy-Quentin Chevat

La création du tout nouveau XR est partie d’une page blanche. Sachant qu’il s’agissait d’un VTT de XC, l’idée maîtresse était celle d’optimiser la construction pour simplifier la base et par conséquent de l’alléger à l’extrême. Du coup, terminé le point de pivot virtuel. Les ingénieurs Lapierre en collaboration avec Nicolas Vouilloz ont voulu, grâce à l’évolution des suspensions et de leurs plateformes, choisir l’option d’un mono pivot judicieusement placé pour limiter le kik-back et le pompage. Une petite biellette carbone vient terminer le travail de la suspension en gérant la courbe d’amortissement.

Grâce à cette nouvelle cinématique, l’articulation des bases arrière a été supprimée, limitant le poids du cadre, tout en augmentant sa rigidité. Pour la conception proprement dite du cadre, la firme dijonnaise a utilisé ce qui se fait de mieux en terme de fibre chez Toray, très généralement aussi utilisée dans l’aéronautique. La forme et la construction 100 % monocoque comest d’une finition exemplaire. Très futuriste, le look n’est pas sans rappeler celui du fameux et mythique X-Race, un petit clin d’oeil qui ne manquera pas de passer inaperçu aux yeux des puristes.

Le résultat est assez surprenant puisque le cadre n’excède pas les 1 kg 800, une vraie prouesse technologique pour un modèle tout-suspendu. Aucun détail n’a été laissé au hasard, à commencer par la câblerie et la durite entièrement intégrées. La douille de direction est forcément Tapered, par contre sa hauteur de 90 mm seulement ravira les puristes de 29, surtout en compétition. Les pattes arrière utilisent le standard Posmount pour le freinage, ainsi que l’axe traversant en 142/12. Ce dernier d’ailleurs est en carbone pour le blocage, quel souci du détail. Sur le modèle Team, toute la visserie sera en titane, je ne serais pas surpris que cette idée vienne personnellement de Nico Vouilloz. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°260 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Winora embauche…

Nous recherchons …
Un responsable SAV Cycles
Winora Group (Haibike, Winora, Staiger) recrute pour son activité France/Espagne:
Description:
• En tant que technicien SAV, et suite à une formation assurée par nos collaborateurs
et fournisseurs, vous assurez l’assistance technique par téléphone
des clients et vous les aidez en leur apportant des réponses et des solutions.
• Vous assurez également l’expédition des pièces de rechange si nécessaire.
• Vous serez amené à vous déplacer également pour assurer des formations
techniques pour les détaillants et les forces de ventes.
Formation:
• Vous avez une bonne connaissance technique du cycle dans sa globalité.
Vous vous intéressez aussi au développement récent et rapide des Vélos à
Assistance Electriques.
• Bon niveau en Anglais. L’Allemand est un plus déterminant.
• Localisation: Dijon, France
Type de contrat: CDI
Merci d’adresser vos CV et lettre de motivation à: contact@winora-group.com

L’enduro, une histoire française

Au moment où l’U.C.I. (s’apprête à) annonce(r) la création d’un Enduro World Series 2013, bientôt suivi sans doute de Championnats du monde, il nous a semblé opportun de revenir sur la genèse de cette toute jeune discipline du monde du VTT. VTT Mag est particulièrement bien placé pour ré-ordonner les événements et par là même les idées. Plus que quiconque, nous avons cru, soutenu, assisté et participé au plus près à l’éclosion de ce véritable phénomène sudiste, puis français et maintenant mondial.

Par T.Dog – Photos : Archives VTT Mag / Tribe Sport Group

Petit retour… il y a dix ans… Pendant de trop nombreuses années, les formats des courses VTT ont été stéréotypés autour de deux grandes familles, le cross-country et la DH. Avec quelques déclinaisons parfois, comme la longue distance Marathon pour le XC ou même du 4-cross pour la DH, mais rien de radicalement différent, le VTT restait centré sur ces deux pôles essentiels. D’un sport unique, universel et polyvalent à ses débuts, le VTT en mode compétition s’est étiré vers ces deux extrémités hyper spécialisées en terme de matériel et diamétralement opposées quant à la pratique, au point de s’éloigner du sport originel et polyvalent des années 80.

Or les bases fort simples du VTT en compétition à cette époque savaient allier les deux notions essentielles que sont l’effort et l’habileté, ou la force et la technique si vous préférez. Non pas que la DH et le XC actuels en soient respectivement et totalement dépourvus mais en tous les cas, nous constatons un déséquilibre flagrant, d’un côté ou de l’autre, dans les compétitions organisées de ces deux pratiques, qui laissent littéralement sur leur faim le commun des pratiquants puristes sportifs.

En même temps, il faut intégrer dans notre réflexion le confinement microgéographique dans lequel le XC et la DH se sont retrouvés enfermés, pour des raisons diverses mais en premier lieu et surtout pour les rendre médiatiques et filmables, quitte à y perdre une partie de leur essence et un ingrédient ô combien important et primordial : la nature. Le VTT est avant tout un sport outdoor et a besoin de grands espaces et de frontières lointaines. Avouons-le une piste de DH ou un circuit XCO du type de celui des prochains JO de Londres en sont dépourvus.

L’Enduro serait-il le chaînon manquant susceptible de nous faire retrouver l’âme perdue du VTT ? C’est ce qu’ont sûrement pensé certains pionniers qui se sont lancés dans l’aventure. Voici le récit de leurs initiatives diverses qui nous expliquent comment l’Enduro a vu le jour en France, quelles en sont ses origines et ses racines. Nous souhaitons qu’à la lecture de tous ces événements et éléments “historiques”, chacun puisse se forger son opinion sur un débat parfois passionné et toujours passionnant.

La fin des années 80 et les années 90

La fin des années 80 et les années 90 – sous l’impulsion de la F.F.C. et de son président de commission VTT (de 1989 à 1994) Georges Edwards – ont vu naître le premier Championnat de “Rallye VTT Combiné”. Déjà les notions de liaisons non chronométrées et de spéciales chronos font leur apparition. Il y a dans les parties chrono un peu de tout, de la montée, du plat, de la descente et même du trial ou du slalom (cf Funny Bike à la Bourboule en juillet 1987, Rallye des Crêtes d’Auron en 1989, Rémylienne en 1990…). Cette formule hybride ne va pas connaître un vif succès populaire, au point de disparaître du calendrier fédéral national, mais elle aura eu le mérite de fixer quelques bases. Bases qui, ne l’oublions pas, sont directement inspirées du rallye auto (années 50) et de l’enduro moto (années 70), mais adaptées d’une certaine manière et, en théorie, aux goûts du vététiste de l’époque. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°260 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Free Raid Classic J-17

Encore une bonne douzaine de jours à attendre avant la 9e édition du Mondial du VTT et de l’incontournable Free Raid Classic VTT Mag aux 2 Alpes. Les festivités débuteront le 21 juin pour s’achever dans la joie et la bonne humeur le 24 juin. Au programme : les nombreux stands du salon du Mondial du VTT, des démonstrations de Dirt et VTT Trial, des animations notamment pour les enfants et les ados, des jeux, des rencontres avec les pros, un show slopestyle, la découverte du Bike Polo et bien entendu des randos pour tous les goûts et tous les niveaux !  La Free Raid Classic VTT Mag, rando-raid mythique de 36 km avec plus de 4300 m de dénivelé négatif, se déroule le samedi 23 et le dimanche 24 juin. Il vous reste 17 jours pour vous (re)mettre en forme et peaufiner votre venue aux 2 Alpes !

Tout le programme en détail, les infos pratiques et le bulletin d’inscription sont dans le VTT Mag n°260 en kiosque actuellement. Vous pouvez acheter VTT Mag en ligne sur notre kiosque : www.hommell-magazine.com

La fabuleuse traversée des Alpes

Raid Enduro (part.2)

Dans le dernier VTT Magazine, vous aviez découvert le premier acte de cette fabuleuse Traversée des Alpes by Camino. Après avoir relié Chamonix à Château Queyras par les plus beaux sentiers, nous entrons maintenant dans le monde plus minéral et surtout plus cassant du sud des Alpes. Pour terminer par un bain dans la Grande Bleue.
Texte et photo : Stéphane Kiefer

Souvenez-vous, nous avions terminé le premier acte par une dernière descente du col de Furfende pour rejoindre la vallée du Guill, dans le Queyras. On reprend les mêmes pour cette deuxième partie de la Fabuleuse Traversée des Alpes, et toute cette joyeuse bande s’engouffre de bon matin dans le fourgon pour une montée de Château Queyras jusqu’au col de Vars. En effet, sur ce raid Chamonix-Nice, nous sommes en mode enduro, c’est-à- dire que les plus gros dénivelés ne se font pas à la force du mollet. Arrivé au col de Vars, il nous faut tout de même transpirer un peu puisque nous attaquons par l’ascension d’un petit col. Mais comme cette montée se fait sur un magnifique petit sentier en pente douce, nous ne souffrons même pas.

Du col de Vars, la descente dans les alpages, puis sous les mélèzes, est un pur régal. Pas de caillasse ni trop de pente, de belles séries de virages, difficile de trouver mieux pour s’échauffer et se faire plaisir sans avoir le niveau d’un descendeur. Cette longue descente se termine par un passage très raide, avec des épingles serrées et un sentier étroit et en dévers. Changement de vallée, nous sommes à présent dans l’Ubaye, et après une montée paisible, nous basculons sur une descente qui nous conduit jusqu’à Barcelonnette.

L’après-midi, le fourgon nous monte jusqu’au col d’Allos. Du col, nous devons encore grimper pendant une petite heure, mais cet effort est largement compensé par l’interminable et superbe descente qui nous conduit jusqu’à la Foux d’Allos. Cette journée dodue n’est pas finie ! Depuis la Foux d’Allos, nous remontons jusqu’au Seignus pour une dernière descente jusqu’au magnifique village fortifié de Colmars. Après la halte obligatoire au bar du coin – la journée a été très longue et très chaude – nous passerons une nuit dans un incroyable gîte dont les murs mesurent au moins trois mètres d’épaisseur et sont tout aussi étanches que le patron… Ambiance médiévale…

Les terres grises

Au petit matin, le fourgon nous attend pour nous transporter jusqu’au col des Champs. C’est là que nous retrouvons les concurrents de la Trans-Provence qui empruntent une bonne partie de notre parcours. A les voir sur leur rigide ou leur tout-suspendu de cross-country, cintre plat et chaussures de XC, je les plaindrais presque… Car dans sa partie finale, la descente du col des Champs, le sentier est aérien et difficile, la descente particulièrement technique et cassante. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°260 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

VTT Magazine n°260

VTT Mag n°260 vous offre le programme de la Free Raid VTT Mag qui se déroule aux 2 Alpes avec bulletin d’inscription, programmes détaillés des randos et parcours, infos pratiques… A lire également la suite de notre article sur la traversée des Alpes, la découverte de l’Ardèche, l’interview d’Aurélien Giordanengo, l’essai du Lapierre XR Team 29, le compte-rendu de la Coupe du monde à la Bresse et un focus sur l’enduro…

Au sommaire de VTT Mag n°260 (juin 2012)

A la Une : Fox Racing Shot
> La gestion électrique des suspensions

Offert : le programme Free Raid Classic VTT Mag aux 2Alpes
> le détail de tous les parcours et randos
> infos pratiques, formulaire d’inscription

Lapierre XR Team 29
> Les premiers tours de roues
Essais : Haibike Greed 29 RC ; Drac Chartreuse AM1 ;
MSC Blast R
Flash : Serge Froissard ; Fabien Cousinié ; BikeSolutions
Interview : Aurélien Giordanengo
Nouveautés : Canyon
Découverte : La Traversée de l’Ardèche
A la Une : La traversée des Alpes (2ème partie)
Essais Matos : Tige de selle Crankbrothers ; Commençal Meta SL
Conseils : L’itinérance
Story : L’enduro, une histoire française
Compét : Le Trip Lapierre
Santé : De J-7 à J-1 avant une compétition
Evènements : Coupe du Monde à la Bresse ; Métabief Open Enduro ; Rider’z Trip ; Avalanche Cup

R.I.P

Le CODEVER a la tristesse de vous faire part du décès de son principal fondateur, Christian Delhaye, alias Jean-Pierre Steiner.
Journaliste auto/moto engagé, grand passionné de tout-terrain car amoureux de la nature, Jean-Pierre était avec son club Action Loisirs un des grands organisateurs de l’âge d’or du 4×4, dans les années 80/90.

En 1987, alerté par Gilbert Gunhold (ancien président de la Fédération de Randonneurs Equestres de France), de la préparation d’une loi restreignant la circulation sur les chemins, il bat le rappel des grands noms du 4×4 et de la moto. Ainsi nait, le 30 juin 1987, le « Comité de Développement des Loisirs Verts », sous la forme d’un comité des sages, qui deviendra le « Collectif de Défense des Loisirs Verts » en 1998. Depuis sa création, le CODEVER n’a jamais cessé de défendre la liberté de circuler, liberté que chérissait Jean-Pierre à un point qui pouvait parfois paraitre obsessionnel.

Jean-Pierre Steiner présidera l’association de 1987 à 2005, année où un grave problème de santé l’obligera à lâcher les rênes. Un temps consultant auprès de son successeur, il finira par stopper toute activité au sein de l’association en 2007. Pendant toutes ces années, il aura aussi continué à écrire dans de nombreux magazines de la presse 4×4, moto, et même VTT, des articles dont le ton satyrique qui en fit le succès faisait bien souvent grincer des dents.

Car le personnage, emblématique et charismatique, chérissait aussi – c’est le moins que l’on puisse dire – la liberté d’expression, et était également doté d’un caractère pour le moins…entier ! Certains trouveront sans doute le mot un peu faible, d’autres diront qu’avec Jean-Pierre, il n’y avait pas de juste milieu : on l’aimait ou on ne l’aimait pas. En tout cas, il ne laissait jamais personne indifférent.

Quoiqu’il en soit, Jean-Pierre Steiner aura été l’un des plus grands défenseurs des loisirs verts en France – et même au delà, puisqu’il fut à l’origine d’un CODEVER Europe qui malheureusement ne dura pas.

Au militant obstiné, défenseur acharné des libertés individuelles, le CODEVER rend aujourd’hui un dernier hommage, et adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances.

 

Lien vers notre article : http://1Ur.r.mailjet.com/lygrL8p2/POqgK/3XbnB8/www.codever.fr/news/index.php

Autre article à lire : http://1Ur.r.mailjet.com/lygrL8p2/POqgK/3X6E0j/www.autonewsinfo.com/2012/05/31/le-deces-de-jean-pierre-steiner-49339.html