Nouveautés 2013 : la gamme Cannondale

CANNONDALE 2012

CANNONDALE 2012

C’est à Park City, dans l’Utah aux Etats-Unis, que nous avons eu la chance de découvrir la gamme Cannondale 2013. Regardons ensemble son tout-suspendu en 120/70 mm, le Trigger avec la nouvelle Lefty Hybrid, les nouveaux Trail SL et quelques remaniements dans le montage et la cosmétique des Jekyll et des Claymore.

LES TRAIL SL
Les semi-rigides destinés à la rando sportive et aux débuts en compétition (ici, en version 29”) adoptent une toute nouvelle plateforme de cadre offrant un tube de direction plus court mais avec une jonction aux tubes diagonal et supérieur plus renforcée pour augmenter la rigidité et la solidité. Pour optimiser le confort, le tube de selle passe du 31.6 au 27.2 mm. Malgré ces mofications, le cadre sera allégé de 150 g. Pas de grands changements sur la partie arrière des Trail SL, si ce n’est une patte de frein à disque qui passe en postmount.

LES CLAYMORE
Vous pouvez remarquer que la cosmétique des cadres Cannondale 2013 évolue avec, pour les modèles plus hauts de gamme de chaque catégorie, des décos plus flashy et racing. Le Claymore 1 annoncé à 14.9 kg, en 180/110 mm de débattement, n’échappe pas à la règle et se pare des couleurs bleu/blanc/rouge ! Côté équipement, on note l’arrivée des roues WTB et des freins Shimano XT Trail ainsi que d’un guide-chaîne de série sur les deux modèles de Claymore.

Pour lire la suite de l’article, achetez le numéro de VTT Magazine n°262 sur hommell-magazines.com

Alpes-de-Haute-Provence : la TransVerdon

Retour dans les Alpes-de-Haute-Provence pour découvrir une seconde traversée : la TransVerdon. Un itinéraire plus court mais aussi plus technique et physique que l’Alpes-Provence. 260 km de pur bonheur avec le Verdon comme fil conducteur.

Deuxième reportage dans les Alpes-de- Haute-Provence avec cette nouvelle traversée qui relie le col d’Allos à Gréoux-les- Bains. Six jours de bon VTT, cette fois-ci plus à l’est que la précédente, l’Alpes-Provence, en suivant les eaux bleues du Verdon. Une épopée par les cols, les plateaux, les gorges et lesv allons de montagne jusqu’au plateau de Valensole dominant le lac de Sainte-Croix pour finir en roue libre à la station thermale de Gréoux.

Un voyage unique où se succèdent les plus beaux paysages de ce département si riche et si varié. Un condensé de VTT nature, un vrai bonheur pour les amoureux de ces terres du sud, à mi-chemin entre les Alpes et la Provence.

Nous suivrons tout au long de cet itinéraire le Verdon – l’une des plus belles rivières de France – qui termine sa course folle dans les eaux calmes du lac de Sainte-Croix après son passage dans d’impressionnantes gorges. Du grand spectacle mais au rythme du pédalier.

Six jours de plaisir qui ne peuvent que combler les adeptes, de plus en plus nombreux, de ces parcours itinérants. Vraiment, sans être chauvin, la France est un pays unique et merveilleux. Protégeons-la, soyons vigilants pour que le VTT de pleine nature puisse vivre et prospérer partout en France et dans le respect de l’environnement.

ETAPE 1 COL D’ALLOS À COLMARS 24 km 500 m D+ – 1 510 m D
Le Verdon prend sa source non loin dans le vallon de Sestrière. Départ du col d’Allos (2 249 mètres d’altitude). Frontière entre l’Ubaye et le Verdon, ce col a été de nombreuses fois franchi par les coureurs du Tour de France. Après un dernier café pris au refuge, nous entamons notre TransVerdon par un sentier qui chemine vers la baisse de Prenier (2 400 mètres). Petite montée pour se chauffer avant de dévaler en limite du parc national (espace protégé interdit au VTT). Descente dans la pente en direction d’un bosquet de mélèzes puis, par un sentier retrouvé, le parcours slalome à travers les arbres sur un sol parsemé d’épines de pins. Du grand VTT. On imagine la beauté des lieux à l’automne, à la saison où les mélèzes se parent d’or. Attention, ce départ en altitude ne peut se faire qu’après la fonte des neiges !

Pour lire la suite de l’article, achetez le numéro de VTT Magazine n°262 sur hommell-magazines.com

Free Raid Classic VTT Mag aux 2 Alpes – du 21 au 24 juin 2012

FREE RAID
© VTT Mag
FREE RAID
La Free Raid, c’est avant tout un week-end qui se décline et se vit entre potes, le plaisir du VTT alpin en toute liberté.

4 500 vététistes équipés au top, 33 000 passages aux remontées mécaniques, un temps somptueux, des pistes aux petits oignons, une ambiance à la cool comme jamais… La Free Raid édition 2012 a connu encore un véritable succès… Et quoiqu’en pensent certains tristes sirs, la “Free Raid aux Deuz”, c’est définitivement le rendez-vous incontournable de la planète du VTT alpin… Enjoy !!!!!

Pour retrouver les 6 pages de photos consacrés à la Free Raid 2012, achetez le numéro de VTT Magazine n°262 sur hommell-magazines.com

VTT Magazine n°262

VTT N°262 vous propose en exclusivité le programme détachable du Roc d’Azur 2012. A lire aussi notre gros dossier sur les nouveautés 2013 avec en test toutes les évolutions des grandes marques du VTT, notre reportage sur la Free Raid Classic VTT Mag avec des photos à gogo, l’interview de l’espoir Danny Hart, notre excursion dans le TransVerdon et nos comptes rendus de tous les rendez-vous de ce début d’été.

Au sommaire de VTT Mag n°262 (août 2012)

A la Une : Spécial Nouveautés VTT 2013
> Les premiers essais de Lapierre, Cannondale, Open, Definitive, Giant, Commençal, Michelin, Scott, BMC, Sram, GT, Sunn, e*thirteen, Specialized

Exclusif ! Le programme officiel du Roc d’Azur 2012
> Plan, programmes des épreuves, infos parcours, infos pratiques

Essai VTT
> Specialized Enduro FSR Comp
Essai matos : Fourche
> DT Swiss XRC 100
Evènement : Free Raid Classic VTT Mag
Découverte : La TransVerdon
Interview : Danny Hart
Evènements : Natural Games, Pass’Portes du Soleil, Raid des Terres Noires, Championnats de France (trial, cross-country), Coupe de France Enduro Series
Santé : 10 exercices pour progresser en VTT

Shimano recrute

Pour faire face à son développement et accompagner sa croissance, SHIMANO FRANCE, filiale de SHIMANO Japon, spécialisée dans la distribution de pièces détachées et accessoires cycles, renforce sa structure et recherche un :

CHEF DE PRODUITS H/F

Pour les marques :

Bell, BlackBurn, Bobike, Easton, Elite, Geax, Giro, Light & Motion, Michelin, Mio, Ozone, Selle Italia, Sport Tourer, Vittoria, Var

Région Nord (Arras)

Rattaché au Responsable Marketing et en coordination avec SHIMANO Europe, vous élaborez et mettez en place la stratégie produits de l’entreprise d’un point de vue positionnement prix et support marketing. Vous apportez à l’ensemble de l’équipe commerciale une information produit complète en vous assurant que ces produits répondent aux attentes du marché & des consommateurs.

Vos missions et responsabilités principales consistent à :

  • Contrôler les informations techniques, prix, marges… des produits sur les bases de données

  • Participer à l’élaboration et la correction des outils marketing BtoB et BtoC tels que catalogues, sites web, supports d’aide et promotion à la vente…

  • Participer aux réunions de sélection européennes des produits, de positionnement prix et marketing

  • Proposer une sélection produits correspondant aux besoins de votre marché en coordination avec le Chef de Produit Shimano Europe

  • Assister activement les départements approvisionnement et commercial sur les prévisions d’achat et de vente

  • Assurer un support technique et marketing à l’équipe commerciale pour l’introduction de produits sur le marché

  • Participer à la présentation marketing et technique de vos lignes de produits sur des évènements, salons et formations techniques

  • Collecter les informations marchés, les tendances & les besoins clients à travers des visites détaillants, évènements, salons, …

Formation Commerciale / Marketing / Technique Bac +3 à 5 Anglais courant écrit & parlé indispensable

Expérience dans le monde du sport / cycle et pratiquant Maîtrise parfaite de l’outil informatique (Excel, Powerpoint)

Véritable force de proposition, autonome, doté d’un intérêt pour le produit, ayant l’esprit d’équipe et résolument tourné vers la concrétisation rigoureuse des projets, votre capacité à conjuguer créativité et pragmatisme opérationnel vous permettront de réussir à ce poste.

Votre candidature à adresser sous la référence 2012-MKG-07 à : contact-france@shimano-eu.com sera traitée confidentiellement

XC Polyvalent : bons à tout faire ?

Giant, Definitive, Mondraker, Orbea

L’été arrive et avec lui se profile la saison des randonnées en montagne et des petites incursions dans les bike parks. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’un VTT polyvalent capable d’assurer sur tout type de terrain. Dans des styles différents, le Giant Trance, l’Orbea Occam, le Definitive Slide et le Mondraker Foxy nous ont semblé avoir tout ce qu’il fallait pour relever ce genre de défi… Se révéleront-ils bons à tout faire ? Réponses !
Texte Chris Caprin et Sam Péridy – Photo Chris Caprin

Giant Trance XO – 12,3 kg – 3199 euros

Sur le papier :  Avec le Trance X, Giant joue la carte de la sécurité en proposant une évolution d’un modèle réussi et largement approuvé par la presse et les utilisateurs depuis plusieurs années. Doté du système de suspension Maestro à point de pivot virtuel cher à la marque, ce vélo joue la carte de la polyvalence extrême avec un équipement digne des modèles haut de gamme. Jugez plutôt…

Côté suspensions, le Trance X dispose d’une fourche Talas au débattement réglable en 120 ou 140 (ce n’est pas le modèle Fit 2012 comme sur l’Orbea, mais la différence est minime) et d’un amortisseur Float RP 23 Pro Pedal avec revêtement Kashima qui offre un fonctionnement plus onctueux en diminuant la friction. Du matériel que l’on retrouve habituellement sur des vélos plus chers. Ensuite, on a du Shimano XT à tous les étages avec les roues (Tubeless Ready), le pédalier 2×10 26/38, les nouvelles manettes réglables latéralement, les dérailleurs avant et arrière et les freins à disque en 180 de diamètre particulièrement ergonomiques et efficaces. Les composants Giant comme la potence et le guidon sont de bonne facture et en bonus, on a même la nouvelle tige de selle télescopique Switch avec commande au guidon… Pour la polyvalence, on ne peut pas faire mieux !

Si l’on ajoute que la selle d’origine est une Fizïk Gobi, on s’aperçoit que pour 3199 euros, le Giant est une sacrée bonne affaire. Seuls les pneus Schwalbe Nobby Nic ne sont pas vraiment à la hauteur, d’autant plus que le vélo de notre essai n’étant pas neuf, on a eu droit à un montage étonnant avec un pneu arrière tubeless (avec chambre !) en 2.4 de section, alors que d’origine (comme à l’avant), on est logiquement en 2.2… Ou comment rajouter au moins 100 grammes sur une roue arrière et affecter le rendement ! Heureusement que le Trance est le plus léger du match. A croire que chez Giant France, on est tellement conscient des qualités de ce VTT qu’on ne cherche même pas à optimiser ses capacités… Au contraire, on lui met un petit handicap ! Reste qu’à l’utilisation, pour plus de logique et surtout parce que l’on ne disposait pas d’un autre modèle en 2.2, nous avons décidé de monter le pneu arrière à l’avant et l’avant à l’arrière.

Sur le terrain […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°261 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

L’Alpes-Provence : la grande traversée

Le département des Alpes de Haute-Provence nous offre en cadeau, pour cet été, deux grandes traversées inédites : l’Alpes-Provence et la TransVerdon. Tout au long des trois cents kilomètres de l’Alpes-Provence, vous serez conquis par la variété des paysages. Une traversée qui vous transportera des portes du Mercantour aux villages provençaux. Un vent de liberté souffle sur le VTT.
Texte et photo William Fautré

Connu sous le nom des Basses-Alpes jus qu’en 1970, ce département culmine à la Tête de l’Estrop (2 961 m), dans le massif des Trois-Évêchés. Un territoire exceptionnel dont la diversité et la beauté des paysages méritent une meilleure image que cette ancienne dénomination réductrice et peu flatteuse. Un parc national, deux parcs naturels régionaux, une immense réserve géologique, tous ces espaces protégés confèrent à ce territoire une spécificité nature qui attire de nombreux passionnés de sports de plein air.

Fortes de neuf sites FFC et FFCT, les Alpes de Haute-Provence s’affichent comme une destination incontournable pour la pratique du VTT. Le 04 serait-il en train de devenir la terre promise du vététiste de pleine nature ? On ne serait pas loin de le penser avec la création simultanée de deux traversées : l’Alpes-Provence et la TransVerdon. Ces deux parcours itinérants viennent étoffer l’offre déjà présente sur le territoire avec le passage des Chemins du Soleil à VTT. Avec tous ces atouts en poche et fières de sa réputation de terre de lumière, les Alpes de Haute-Provence ne peuvent que séduire les amoureux des grands espaces.
Je vous propose, dans un premier temps, de suivre cette nouvelle traversée d’Alpes-Provence. Dans le prochain numéro, ce sera le tour de la TransVerdon. Vraiment, les lecteurs de VTT Mag n’auront plus aucune excuse d’ignorer les Alpes de Haute-Provence !

Étape 1 – 45 Km – Col de Larche à Barcelonnette
1 300 m D+/2150 m D-
Un départ plutôt «cool» pour vous mettre en jambes en reprenant le tracé de la Transubayenne, même tracé, même balisage (lire VTT Mag n° 250) du col de Larche jusqu’au Lauzet. Ce démarrage frontalier est situé aux portes du parc national du Mercantour, une ambiance définitivement montagnarde avec des névés qui s’accrochent, jusque tard dans la saison, sur les versants nord. Si vous partez de ce point haut (1 991 m), il vous faudra patienter au moins jusqu’à début juin pour éviter la neige ! Des alpages montagnards, magnifique panorama sur les chaînes du Mercantour avant de dévaler les versants couverts de mélèzes. Ce premier tronçon affiche un profil plutôt descendant bien que les premiers coups de pédales s’ouvrent par 200 m de dénivelés positifs. La suite est plus ludique, avec l’enchaînement d’une descente technique en épingles pour rejoindre en contrebas le torrent. Notre passage déclenche des cris de marmottes qui courent ventre à terre dans les pelouses alpines. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°261 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Shimano Saint : ainsi soit-il !

shimano saint 2013

shimano saint 2013Revu et corrigé il y a cinq ans déjà, le groupe Shimano Saint de descente se devait une nouvelle fois de réagir face à une concurrence impitoyable. Plus léger, plus efficace et beaucoup plus réactif que son prédécesseur, il remplit dans sa nouvelle version toutes les conditions d’un groupe de descente ultra moderne. Enfin, c’est ce qu’on a essayé de vérifier lors de sa prise en main à Whistler… Trop classe !
Texte Sam Péridy – Photos Sam Péridy et Sterling Lorence.

Dérailleur et manette Saint
La grosse nouveauté sur le dérailleur Saint, c’est l’arrivée du Shadow +, à l’image d’un XTR. Le Shadow, lui, existait déjà. Petit rappel, on distingue dorénavant, sur cette option Shadow +, un levier couleur or qui permet de verrouiller et de stabiliser la position de la chape, notamment quand elle est en action en descente. Hormis le passage des vitesses, cette dernière ne remonte quasiment plus dans la cassette, ce qui laisse la chaîne en tension permanente, une vraie révolution pour le VTT, et ses déraillements intempestifs.

On note aussi sur ce nouveau dérailleur un mode dénommé «converter». Suivant la position, on peut choisir soit de rouler en cassette 11/34 ou 11/36 dix vitesses pour de l’enduro, soit de rouler en cassette de route plus compact en 11/21, par exemple. L’avantage, suivant la position du converter, c’est de garder en permanence le galet du dérailleur au plus près de la cassette pour en obtenir un passage de vitesses optimum. Dernier point, le dérailleur Saint sera disponible en deux options, classique pour un montage sur patte de dérailleur ou en Direct Mount, la nouvelle fixation proposée par Shimano qui déporte le dérailleur sur l’arrière du cadre.

Côté gâchette, deux roulements font leur apparition pour gérer et assister les deux leviers. Plus souples, ces derniers peuvent dorénavant monter quatre vitesses en une seule fois et en descendre deux par la même occasion. Les leviers ont été modifiés pour offrir plus de bras de levier, d’où un passage plus souple. L’ergonomie des leviers a, elle aussi, été modifiée pour augmenter la précision du toucher. Chose importante, on pourra aussi choisir sur le nouveau groupe Saint soit deux colliers séparant les freins et la gâchette, soit un seul et même collier « I Spec » reliant les deux.

Au premier abord sur le terrain, c’est la rapidité et l’efficacité qui priment. Au coup par coup ou plusieurs à la fois, les vitesses passent à une rapidité folle, mais toujours avec une précision de métronome. Les crans sont nets et marqués ce qui permet de savoir en permanence où on en est. Les leviers plus ergonomiques sont bien plus longs. Du coup, ils sont très faciles à trouver et à utiliser. Montés sur les nouveaux roulements, ils offrent une douceur au toucher incomparable pour le moment. Mais la grosse révolution, c’est une nouvelle fois le «Shadow+» qui fait un travail remarquable et remarqué, surtout sur un VTT de descente. L’absence totale de bruit est tout simplement impressionnante, un vrai plus et du pur bonheur au roulage. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°261 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Richie Schley au Ventoux : rencontre de géants

Richie Schley

Richie SchleyAprès avoir écumé les chemins de la Sea Otter et des Dolomites, Richie Schley est venu faire un tour en Provence pour découvrir le mont Ventoux, où il n’avait jamais posé ses crampons.
Texte et photos Damien Rosso

Deux pilotes du Team Santa Cruz M.I.A. lui ont ouvert le chemin du Géant de Provence. Quoi de mieux que d’arpenter ce fabuleux massif accompagné d’une légende du VTT et de deux enduristes du circuit français que sont Kilian Bron et Maurin Trocello ?

Le mont Ventoux est connu dans le monde entier pour plusieurs raisons : Le Tour de France évidemment ; puis son sommet, appelé aussi le mont Pelé, qui est très atypique ; et enfin son biotope. Situé aux portes des Alpes, il est le plus haut sommet du Vaucluse avec ses 1912 mètres. La partie sommitale n’est pas accessible, et elle est interdite à la pratique du VTT, sauf sur le bike park qui a vu le jour en 2011. Situé sur le versant sud du sommet, sur la base de loisirs du Chalet Reynard, il est desservi par trois remontées mécaniques et propose trois pistes (bleue, rouge et noire).

Richie Schley n’avait jamais roulé sur ce massif, malgré des heures et des années de VTT à rouler sa bosse à travers le monde ; pour lui, le mont Ventoux était encore à conquérir. Départ de la route par une liaison sur un GR qui mène à la descente bien connue sous le nom de Combe Fiole. Un nom bien provençal ! Puis, en voiture, direction le bike park, pour rouler aux Ouches du Soleil… Ce massif est très prisé par les étrangers, et Richie ne déroge pas à la règle, il s’est arrêté plusieurs fois en nous disant : «Sorry, I take some pics with my phone. Really nice !» Du rapide, un peu de cassants, des courbes dans les feuilles, voilà ce que les pilotes ont traversé, mais aussi des petits sauts et de beaux appuis. Puis au milieu de la descente, l’équipe s’arrête sur un petit step down pour tenter de belles figures. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°261 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

JOB

MCF recrute un(e) Assistant(e) de Direction. Poste à pourvoir immédiatement. Fiche de poste complète ci-joint.

 

Poste :

Contrat : CDI
Temps de travail : 35h/semaine
Salaire mensuel brut : SMIC pour débuter + réévaluation dès le 1er Janvier
Evolution de carrière : formation possible dans de nombreux domaines ; prise de responsabilités rapide si motivation et compétence
Poste à pourvoir immédiatement

Pour postuler :

Merci d’envoyer CV + lettre de motivation à :

Mail : julien@moniteurcycliste.com
Tel : 04 76 44 21 92 / 06 62 32 47 79